Le programme des activités

Merci à toutes et à tous pour cette formidable journée.

Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine.

Projection du documentaire TRANS X ISTANBUL

Rédigé par Christel, Ciné Mundi le 21 - avril - 2017AJOUTER VOTRE COMMENTAIRE

Résultat de recherche d'images pour "trans x istanbul"

Dans le cadre de la Journée Mondiale contre l’homophobie et la transphobie, le festival D’un bord à l’autre (Asso Ciné Mundi) organise la projection du documentaire germano-turc TRANS X ISTANBUL de Maria Binder
(durée : 1h45), le mardi 16 mai à 20h au cinéma Les Carmes.
Synopsis : Des centaines de femmes trans vivent dans les grandes villes de Turquie. Depuis 2009, le nombre d’assassinats de personnes trans a augmenté.
Même si les crimes commis envers cette communauté font l’objet d’enquêtes policières et de procès, les auteurs évitent en général les poursuites.
Comment se fait-il que les crimes de haine augmentent ?
Le film suit Ebru Kiranci, une femme trans d’Istanbul qui se bat contre ces injustices. Elle a elle-même vécu l’exclusion au sein de sa famille, de la société mais aussi de son pays.

Repas du 24 février 2017

Rédigé par Anthony le 14 - février - 2017AJOUTER VOTRE COMMENTAIRE

Nous vous proposons de nous retrouver à 20h au Coin Gourmand pour passer un agréable moment autour d’un repas. Ce sera au Coin Gourmand, 10 rue du Vieux Marché à Orléans. Le menu (avec l’apéritif) est à 18€ par personne, hors boisson.

Menu :

Apéritif maison et ses amuse-gueules

Turban de Saumon, Farci au Poisson et Saint Jacques

Fondant de Poulet aux Cèpes, Sauce aux Champignons

Gratin de Pommes de Terre
Gateau aux Fraises des Bois, Coulis de Fruits Rouges

Pour participer au repas :

– vous pouvez vous inscrire et payer par carte bancaire en cliquant ici,
– vous pouvez vous inscrire et payer par chèque ou espèce en se rendant à notre local au 28 bis rue Sainte Anne à Orléans du lundi au vendredi de 14h à 18h.

170207 - repa2s site

Soirée Jeunes Homo

Rédigé par Anthony le 14 - février - 2017AJOUTER VOTRE COMMENTAIRE

Le GAGL45 propose à tous les jeunes LGBT (Lesbienne, Gay, Bi et Trans) et leurs ami-e-s de se rencontrer, Jeudi 16 février à 20h autour d’un verre au bar le Moog à Orléans !
Cette soirée sera l’occasion d’apprendre à se connaître et de discuter dans une ambiance festive et convivale.

Le GAGL45 vous attend nombreuses et nombreux !

Tarifs préférentiel sur les boissons
Affiche 300

Fin d’année 2016

Rédigé par Anthony le 28 - novembre - 2016AJOUTER VOTRE COMMENTAIRE

Repas du 14 octobre 2016

Rédigé par Anthony le 6 - octobre - 2016AJOUTER VOTRE COMMENTAIRE

120927-repas-3

Nous vous proposons de nous retrouver à 20h au Coin Gourmand pour passer un agréable moment autour d’un repas. Ce sera au Coin Gourmand, 10 rue du Vieux Marché à Orléans. Le menu (avec l’apéritif) est à 18€ par personne, hors boisson.

Menu :

Apéritif maison et ses amuse-gueules

Saumon fumé et avocat sur salade verte

Suprême de volaille crémé aux champignons et son gratin dauphinois

Brownie au chocolat, crème anglaise

Pour participer au repas :

– vous pouvez vous inscrire et payer par carte bancaire en cliquant ici,
– vous pouvez vous inscrire et payer par chèque ou espèce en se rendant à notre local au 28 bis rue Sainte Anne à Orléans du lundi au vendredi de 14h à 18h. Pour les deux semaines à venir, nous vous conseillons de vérifier nos horaires d’ouvertures en vous rendant sur notre agenda en cliquant là.

160927-repas-2

La 7ème édition  du festival D’un Bord à l’Autre, festival de films LGBT organisé pas l’association Ciné Mundi,  aura lieu du 23 au 25 septembre 2016 au cinéma Les Carmes à Orléans.160831 - bordalautre

Vous trouverez, dès à présent, le programme complet & les infos pratiques sur le site du festival : www.festivaldunbordalautre.com

Le GAGL45 a été invité à participer, dimanche 19 juin 2016, au « pélerinage » – nous aurions dit, nous, « randonnée » – organisé par « Réflexion et partage » un groupe de catholiques homosexuels ou parents d’homosexuels. Cette journée – marche, piquenique, débat, messe – s’est déroulée à Saint-Cyr-en-Val, au sud d’Orléans et a regroupé une trentaine de personnes, dont un prêtre, un séminariste, et l’évêque d’Orléans, Jacques Blaquart.

Lors des débats, toutes les questions ont été mises à plat, y compris la place des couples homosexuels dans l’église, des familles, et de l’homosexualité dans le clergé.

Lors de la messe paroissiale, dont l’horaire avait été changé pour coïncider avec le déroulement de la journée, l’évêque a dit avec force, à plusieurs reprises, qu’une église qui exclut les personnes homosexuelles n’est pas universelle, pas catholique. Et que, puisque le thème de la journée était « Homosexualité et église, un chemin de miséricorde », la question de la miséricorde se posait évidemment à l’église : qu’a-t-elle fait de ses enfants homosexuels? A deux reprises également, pendant les prières, les croyants présents et l’évêque ont appelé à prier pour les victimes de l’attaque homophobe d’Orlando.

Quatre personnes du GAGL45 ont participé à la journée, après que le Conseil d’administration de l’association a décidé unanimement de s’en faire l’écho. Des croyants, et des non-croyants intéressés par la démarche.

J’ai eu, au nom de l’association, à prendre plusieurs fois la parole. C’est assez inhabituel, pour ne pas dire inédit, qu’un responsable d’une association LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) soit appelé à prendre la parole lors d’une rencontre religieuse catholique. C’est assez inhabituel, j’ai donc pris cela comme un appel au témoignage, comme une ouverture à la sincérité. J’ai donc été sincère. Vraiment. Voici les principaux propos que j’ai tenu à ces croyants et à ces responsables religieux.

Si nous étions là dimanche, c’est qu’il y a un problème, un gros problème. Nous pouvons témoigner que dans notre association, lors de nos permanences, trop, beaucoup trop de personnes viennent se plaindre de l’écartèlement qu’elles vivent entre leur homosexualité, réelle, et leur foi, sincère. C’est pourquoi, depuis 3 ans, nous avons proposé à nos adhérents, à celles et à ceux qui nous font confiance, de participer à des soirées-débat sur le thème « Croyant et homo, est-ce possible ? » Pour certains, en effet, la question est là : ai-je un choix à faire entre ma foi et ma sexualité.

Nous avons eu, lors de ces soirées-débat, beaucoup de témoignages émouvants, poignants, qui, pour beaucoup décrivaient ce déchirement. Ces témoignages émanaient de catholiques, mais aussi de protestants, de musulmans sunnites et de musulmans chiites. C’est dire s’il y a un problème entre le fait religieux et l’homosexualité !

Suite à ces témoignages, nous avons décidé de rencontrer les responsables religieux d’Orléans. C’est compliqué. Mais nous avons rencontré, et je l’en remercie, Jacques Blaquart, évêque catholique d’Orléans, qui m’a reçu en janvier pendant une heure et demie dans son bureau. Nous avons échangé, franchement, sincèrement, comme, je crois, deux hommes de bonne volonté. C’est ainsi que j’ai appris l’existence de la journée du 19 juin et je remercie Monique de Belmont et Sandra Champié de s’être fait le relais de cette information.

Nous avons décidé de nous faire l’écho, nous, association LGBT, de l’organisation de cette journée, car nous y avons vu une main tendue. Je ne dois pas vous cacher que, si nous avons reçu beaucoup de témoignages positifs, nous avons aussi reçu des réactions très négatives, voire violentes : il est inacceptable pour certains homos, d’anciens catholiques sans doute, qu’une association comme la nôtre se commette avec une église perçue comme homophobe. Les mots sont durs. J’avais promis de la sincérité.

Car le fossé est encore considérable entre ce qui est perçu de l’église et ce qui est vécu par les personnes homosexuelles. Les jeunes homosexuels qui vivent dans un milieu qui leur paraît fermé à leurs réalités sont 7 fois plus victimes de tentatives de suicide. Dans un département comme le nôtre, cela fait une tentative de suicide par semaine en moyenne. Entre 5000 et 7000 dans le pays chaque année. Il faut entendre cela : pour certains, l’homosexualité et la religion, c’est la mort.

Le fossé est encore considérable entre les discours parfois ouverts de certains responsables religieux et ceux totalement excluant, rejetant, stigmatisants d’autres de leurs collègues.

Le fossé est toujours considérable entre les paroisses et les croyants qui ont peur, souvent, de dire leur homosexualité, de peur d’être tout simplement rejetés.

Le fossé reste considérable pour celles et ceux, homosexuels, qui vivent en couple, et qui voient leur amour être accepté par une grande partie de la société mais qui ont le sentiment que cet amour n’est pas accepté à sa juste valeur par ceux avec qui, chaque semaine, ils prient.

Le fossé est considérable. Mais sur un fossé, même considérable, il est parfois possible de construire un pont.

Pour permettre aux femmes et aux hommes de bonne volonté, de chaque côté, de se rencontrer.

C’est, je crois, ce que « Réflexion et partage » a voulu faire, ce que nous avons voulu faire.

Et c’est pour cela, que nous avons participé à cette journée. Sans regrets, au contraire.

          Christophe Desportes-Guilloux

          Référent “ prévention de l’homophobie ”

          GAGL45

 


					







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    30253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n29215_1508004658766_1193805578_31489982_5779935_n